Sélectionner une page

EasyEngine, quésaco ?

Nous utilisons EasyEngine sur tous les serveurs que nous installons, car il permet d’obtenir une configuration opérationnelle en un temps record ! Cela ne suffit pas à tout configurer, loin de là, mais c’est un gain de productivité utile.

EasyEngine

Installer la bête !

Pour installer EasyEngine, il suffit d’entrer la commande suivante dans la console d’administration de votre serveur sous Linux :

wget -qO ee rt.cx/ee && sudo bash ee

EasyEngine (ee) est un script Python développé par la communauté rtCamp permettant d’installer tout ce dont on a besoin sur un serveur :

  • NGINX comme serveur de fichiers,
  • PHP-FPM et/ou HHVM pour les pages web dynamiques,
  • MySQL pour créer des bases de données,
  • Postfix, Dovecot pour le courrier,
  • Un grand nombre d’autres applications ou services qu’il serait trop long d’énumérer ici,
  • et bien sûr, la dernière version de WordPress !

Un outil WordPress friendly

EasyEngine est capable d’installer en une ligne de commande 15 types différents de sites WordPress basés sur trois configurations principales :

  • Site WordPress simple (single site) : –wp
  • Site WordPress multisite dans un sous-dossier : –wpsubdir
  • Site WordPress multisite via un sous-domaine : –wpsubdomain

Par exemple, pour installer un site WordPress simple, on entre simplement la commande suivante :

ee site create example.com --wp

Bien entendu, il faut au préalable avoir configuré les DNS pour que le domaine pointe bien sur l’adresse IP du serveur 😉

Les options suivantes concernent la gestion du cache au niveau du serveur, et de WordPress, via des plugins automatiquement installés :

Ainsi, pour créer un site simple avec W3 Total Cache, il suffit de taper la commande suivante :

ee site create exemple.com --w3tc

Les principales commandes de EasyEngine

Il existe de nombreuses commandes et combinaisons possibles, que l’on peut trouver sur cette page du site officiel, les principales étant :

  • site, que nous avons évoqué ci-dessus. Cette commande possède des sous-commandes très utiles et puissantes comme update, create (que nous avons déjà illustrée),
  • stack : commande permettant d’installer de nombreux outils, comme phpMyAdmin, Webgrind, Roundcube, VimbadminLa liste d’utilitaires ou d’applications est longue !

D’autres commandes existent, je vous laisse aller faire un tour sur la page officielle pour les découvrir !

Et PHP dans tout ça ?

EasyEngine installe par défaut la dernière version stable de PHP-FPM de votre système (Debian, Ubuntu), mais il est possible par exemple d’utiliser PHP7 ou HHVM :
Comme à l’accoutumée, une simple commande permet cela (remplacer l’option –hhvm par –php7 pour un site en php7) :

ee site create exemple.com -wpfc -hhvm

Autres paramètres très utiles

Un site internet, c’est bien, mais en SSL, c’est mieux. Pour ce faire, les développeurs de EasyEngine ont là encore a pensé à tout ! Il est très facilement possible d’installer un certificat Let’Encrypt via la commande suivante :

ee site create --w3tc exemple.com --letsencrypt

Et si vous avez oublié quelque chose lors de l’installation de votre site, ou que vous n’êtes pas satisfait de la configuration actuelle, pas de panique, la commande create est là pour vous aider !
Imaginons que vous aviez oublié d’installer le certificat SSL, et que vous souhaitez troquer PHP-FMP avec HHVM, cette commande fera cela pour vous avec brio :

ee site update exemple.com --letsencrypt --hhvm

Conclusion

J’espère que cette présentation sommaire des multiples possibilités de EasyEngine vous aura convaincu de sa grande puissance, toute en simplicité. En tout cas, personnellement je ne peux plus m’en passer, et je ne le regrette pas ! Bien sûr, comme je le disais en introduction de cet article, EasyEngine ne résout pas tous les problèmes que pose l’administration et la configuration d’un serveur web, loin de là ! Mais il permet de rapidement obtenir une configuration opérationnelle, qu’il ne restera plus ensuite qu’à affiner, notamment sur le plan de la sécurité et de l’amélioration des performances. Bref un gain de temps précieux dont tout administrateur réseau devrait se réjouir 😉

Et en plus c’est un Logiciel Libre !

Pin It on Pinterest

Partage Social

Partagez cette page avec vos amis !